Avec Zaza Fournier, Clea Vincent, Carmen Maria Vega ou Chloé Lacan

Garçons ???

GARÇONS, ce sont trois femmes qui jouent aux garçons, trois femmes qui chantent des chansons d’hommes, trois femmes qui se glissent dans le répertoire de la chanson des Trente Glorieuses comme on se glisse dans un pantalon : Serge Gainsbourg, Jean Yanne, Boby Lapointe, Aragon, Francis Lemarque…

GARÇONS, c’est une véritable introspection dans l’univers masculin, de la séduction au déchirement amoureux, de la virilité à l’extrême fragilité, de l’assurance à la lâcheté. C’est une machine à voyager dans le temps et les chansons, à l’origine de l’homme moderne tel qu’il a été chanté entre 1950 et 1970.

GARÇONS, ce sont des chansons, reprises, réarrangées, honorées, parfois détournées, souvent réinventées pour trois voix  complémentaires et portées par des arrangements minimalistes. Ce sont des chansons d’hier chantées avec l’émotion d’aujourd’hui en pensant à demain.

GARÇONS, c’est un spectacle musical qui interroge sur ce que c’est d’être un homme ! Avec le regard extérieur de Maxime Costa, Zaza Fournier, Cléa Vincent et Carmen Maria Vega (en alternance avec Chloé Lacan) se jouent des codes, des conventions du genre,
de la moralité et s’amusent à révéler leur garçon. Elles questionnent : qu’est-ce qui fait de nous des femmes ? Qu’est-ce qui fait de
nous des hommes ?

GARÇONS, c’est drôle et triste, beau et émouvant, maladroit et énervant, rustre et velouté. Comme un garçon…

GARÇONS, c’est aussi un garçon, un vrai, Raphael Thyss, qui les accompagne sur scène. Un garçon qui s’affranchit… enfin !


Presse

“On aime beaucoup. Entre mise en scène théâtralisée, déplacements chorégraphiés, et belles harmonies vocales, le trio fait fort sans jamais se prendre au sérieux : un vrai régal”. Télérama.

“La prosopopée concilie gravité et (auto)dérision, à mesure que s’enchaînent classiques et trouvailles. Variant les plaisirs, le tribute va bon train, modelé en cabaret entrecoupé de virgules sonores parachevant l’épopée rétro lestement ripolinée.” Libération

“Trois voix fraîches qui chantent des chansons d’hommes sur des femmes. Un répertoire bien viril, bien “chanson à moustache”, bien “musique à papa”, qu’elles revisitent avec leurs armes : impertinence, gouaille, fausse naïveté. Un gynécée qui assume son mauvais genre”. France Inter

DATES

28/09/2018 Millau – Maison du Peuple
29/09/2018 Mantes la Ville – Salle Jacques Brel
12/01/2019 Deauville – Théâtre du Casino
01/02/2019 Saint Laon – Voix D’Hiver
07/02/2019 St Luce sur Loire – Espace Ligéria
08/02/2019 Notre Dame de Monts – Les Yoles
09/02/2019 Leguevin – Tempo
08/03/2019 Vénissieux – La Machinerie

*saison 2018-2019 bookée par Anne-Claire Levron (Simone)




Une production La Familia
Avec le soutien de la SPEDIDAM et de l’ADAMI